Chargement en cours...
Lectures-conférences

Christine de Rivoyre, l’impertinente

Date
Samedi 4 juillet 2020 à 16h

Cycle « Les dames de Grasset »

A la mort de Colette en 1954, une nouvelle génération de femmes s’impose dans le monde des lettres et tout particulièrement au sein des éditions Grasset. Ces écrivaines aux styles et aux parcours multiples vont profondément marquer leur époque et ouvrir la voie aux mouvements d’émancipation des femmes : Benoîte Groult (centenaire de sa naissance), Christiane Rochefort, Béatrix Beck, Edmonde Charles-Roux, Christine de Rivoyre, Françoise Mallet-Joris… Des œuvres à redécouvrir !

Christine de Rivoyre l’impertinente

« Christine de Rivoyre, dans notre littérature, c’est un ton, un tempérament, une manière d’être face à la vie, et c’est surtout un style » écrivait la directrice littéraire du Monde, Jacqueline Piatier. Pendant près d’un demi-siècle de La Mandarine (1957) à Racontez-moi les flamboyants (1995) elle occupa le haut des listes de ventes de livres. Mais on ne saurait limiter son oeuvre à celle d’un best-seller. Celle qui se réclamait « d’une seule école, celle de Colette » fut une styliste hors pair qui sut célébrer dans une prose charnelle et poétique la beauté des paysages et tous « les paradis terrestres » et observatrice impertinente de son temps.

Pour redécouvrir son oeuvre, la comédienne Sabine Haudepin prêtera sa voix aux personnages du chef d’oeuvre de Christine de Rivoyre Le Petit Matin (1968) ; elle sera accompagnée de l’accordéoniste Myriam Lafargue.

Lecture musicale précédée d’un entretien avec Sylvaine Nicolaï, témoin privilégié de la vie de Christine de Rivoyre.

Informations pratiques

Plein tarif : 12 euros.

Tarif réduit* : 10 euros.

Renseignements : cbourand@maisondecolette.fr

* donateurs de la maison de Colette, membres de la Société des amis de Colette, titulaires de la carte Sido, étudiants, demandeurs d’emploi.

Partager